CROPS BLUES MAG.

Fanzine Blues, Southern Rock, Cajun...

30 juillet 2011

Adrian Niles Band - roll & move

 
Pour ceux qui ne connaissent pas Adrian Niles (pseudo de Gregg Molnar), celui-ci créé son premier projet personnel en 1998. (On passera les années folles de la jeunesse où il tritura micros et guitares dans des styles différents pourtrouver sa propre voie (voix - grâce à ce très cher Dylan).

Un premier album du nom de 'Manumit' permettra au groupe de se faire connaître des différentes scènes blues ainsi que des 'requins' du show-biz
En 2006, Adrian reforma son groupe tout en créant avec Matt Heusel le groupe TRAINJUMPERS .
Celui-ci enregistra en 2007 l'album "DEADTOWN", titre écrit par Adrian quelques années auparavant.
Adrian décide d arrêter l'aventure avec ' TRAINJUMPERS ' et se lance à nouveau dans son projet solo.
Il enregistrera en 2008 'THINGS GONNA Break' (un projet studio que j'ai toujours rechercher à faire !! dixit Adrian)
Avec cet album, il se placera au top ten dans la catégorie blues sur www.ourstage.com.
2010 voit la naissance du cd « GHOST ROAD » avec Clint Landis a la batterie et MattPenhos à la basse. Ce sera un nouveau succès et une reconnaissance de la  scène blues US.

2011 Adrian nous propose ce nouvel album’ roll & move’ diffusé et soutenu à travers le monde
par de nombreuses radios. On peut d’hors et déjà compter sur de nombreux fans argentins bosniaques hollandais et norvégiens ( mais que fait la France??)

Pour ce qui est du disque: l’assaut se fait d’entrée aux rythmes funky et aux cuivres assassins. Notre ami Boney F. y trouverait son compte.
Mais, la disto nous rappelle que la guitare n’est pas là que pour faire acte de présence, car dans
cet opus la 'strat' transpire mais ne rompt pas.
Amis et fans du groupe. Malted Milk, c'est album est fait pour vous.
Les effets sur la voix nous fait aussi entendre le côté underground qu’Adrien apporte à ses compositions sans en dénaturer l’héritage  (it s a shame, skylark...)
Adrian ayant réussi le mélange moderne et traditionnel, à l'écoute de ce cd, les fans de blues de tous poils pourront se réunir autour; entre refrains qui nous ont déjà traversé l'esprit, des riffs qui se retiennent, untempo régulier sans être ni trop lent ni trop rapide que l'on tape du pied....
Tout le monde y trouvera son compte.
La douze mesure a trouvé un nouveau "dealer" de feeling et pour une fois on ne s'en plaindra pas.

 

Adrian Niles Band - Roll & Move 2011

Posté par crops blues mag à 11:49 - Chroniques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire